4 octobre 2017

THE GROUNDHOGS












THE GROUNDHOGS
COLLECTION
1968-1999




MUSICIENS :

Dave Boorman - Drums
John Cruickshank - Vocals, Harp
Peter Cruickshank - Bass
Bob Hall - Piano
Tony McPhee  - Guitar, Bass, Synthesizer, Vocals
Ken Pustelnik  - Drums
Steve Rye - Harmonica
Clive Brooks - Drums
Mick Cook - Drums
Martin Kent - Bass
Dave Wellbeloved - Guitar
Dave Anderson
Mick Jones
Mick Kirton
Rick Adams
Tom Parker
Alan Fish


Discographie Seventies :

Scratching the Surface ( 1968)
Blues Obituary ( 1969)
Thank Christ for the Bomb ( 1970)
Who Will Save the World? The Mighty Groundhogs ( 1972) 
Hogwash ( 1972)
Solid (1974)
Crosscut Saw (1976)
Black Diamond (1976)

Discographie 80s and 90s :

Razor's Edge (1985)
Back Against the Wall (1987)
Hogs in Wolf's Clothing (1998)
The Muddy Waters Song Book (1999)




The Groundhogs est un groupe de blues rock britannique, fondé en 1963 à Londres. Il tire son nom d'une chanson de John Lee Hooker, « Groundhog's Blues ».
Il publie son premier album, Scratching the Surface en novembre 1968.
En 1970, il se produit au Festival de l'île de Wight.
La composition du groupe est très instable.
Il obtient ses meilleurs ventes avec ses albums Thank Christ for the Bomb (1970), n° 9 en Angleterre, et Split (1971), n° 5 en Angleterre.
The Groundhogs se séparent en 1976.



 THE GROUNDHOGS





SCRATCHING THE SURFACE
1968



Le plus blues de tous les disques blues du groupe, cet album au son caractéristique de l'époque montre une formation au style simple mais efficace. Produit par Mike Batt, enregistré « live » en studio, Scratchin' The Surface dévoile, outre un omniprésent Rye à l'harmonica (c'était un cador reconnu à cet instrument), un Tony McPhee, exceptionnel guitariste (bon également à l'écriture), qui s'impose comme le vrai leader des Groundhogs (Marmottes), entraînant ses petits camarades dans un blues-rock très authentique. Still A Fool, Early The Morning, Walking Blues, Man trouble, You Don't Love Me sont une excellente mise en bouche pour qui veut tâter du british blues. (Jean Claude)




01. Rocking Chair 
02. Early In The Morning 
03. Walking Blues 
04. Married Men 
05. No More Doggin’ 
06. Man Trouble 
07. Come Back Baby 
08. You Don’t Love Me
09. Still A Fool





 GROUNDHOGS  

 GROUNDHOGS






BLUES OBITUARY
1969



McPhee entraîne le désormais trio au-delà du blues classique, l'étendant à des champs plus progressifs. L'excellente, mais surprenante, prestation qui en résulte est explicite : les Groundhogs, comme l'indique le titre traduit de l'album, « Nécrologie du Blues », veulent enterrer le blues. L'intention n'est pas de lui faire offense, ni de le sous-estimer, car le trio McPhee/Pustelnik/Cruickshank a encore et toujours beaucoup de considération pour ses racines, comme en attestent Mistreated, Times et Express Man. Les aspirations du moment sont plus progressives, à l'image de Dazed Of The Weak ou de l'instrumental et expérimental Light Was The Day. Chaque piste de cet album contribue à faire de cet album de transition une pièce essentielle du répertoire de Groundhogs. (Jean Claude)


 1 B.D.D.
2 Daze of the Weak 
3 Times 
4 Mistreated
5 Express Man
6 Natchez Burning
7 Light Was the Day







 groundhogs

 groundhogs








THANK CHRIST FOR THE BOMB
1970



Le Groundhogs de Thank Christ For The Bomb , hausse le volume et dynamise sa musique comme jamais. Bien en a pris à McPhee, le chef de meute, d'avoir entraîné ses dingos fous, élevés à la pâtée du blues, vers des prairies heavy prog, plus étranges, plus noires et plus féroces qu'ailleurs. McPhee, dont on ne dira jamais assez quel guitariste hors pair il a été, se charge de l'écriture de tous les titres. Parfois, les paroles sont un peu puériles, mais cela ne nuit en aucun cas à la qualité incroyable de ce disque emballant et considéré par d'aucuns, comme conceptuel. En s'appuyant sur des chansons courtes pour un concept-album, les Groundhogs obtiennent la reconnaissance de leurs contemporains et entrent pour la première fois dans les charts avec un Soldier qui annonce le thème antimilitariste de l'album. 




1. Strange Town.
2. Darkness Is No Friend.
3. Soldier...alienness of a country.
4. Thank Christ For The Bomb.
5. Ship On The Ocean.
6. Garden. 
7. Status People. 
8. Rich Man, Poor Man. 
9. Eccentric Man...



 


 groundhogs

groundhogs






SPLIT
1971

Split, suggéré par le mauvais trip d'un McPhee sous hallucinogène, est un grand moment de délire parano, sur fonds de heavy rock blues. Entraînée par la guitare illuminée, possédée et créative de McPhee, capable aussi bien de riffs tueurs que de belles touches en picking, régulée par les sieurs Cruickshank et Pustelnik, acteurs d'une rythmique phénoménale, la musique de ce trio aux origines blues, a une lourdeur frénétique et une énergie débordante. Split est bâti sur les fondements de cette mauvaise expérience psychédélique ; il est une sorte de vision confuse et schizophrène du traumatisme hallucinatoire de son auteur. Quatre degrés de cet esprit ainsi torturé se succèdent sur la face A (Split 1 à 4). L'ajout d'une pédale wah wah, le jeu adapté de la rythmique donnent une dimension extraordinaire au son et au style de cette divagation conceptuelle en quatre étapes, tandis qu'ils servent de cadre aux hallucinations d'un McPhee, laissant libre cours à son talent d'improvisateur. (Jean Claude)




01. Split — Part One
02. Split — Part Two
03. Split — Part Three 
04. Split — Part Four 
05. Cherry Red 
06. A Year In The Life 
07. Junkman
08. Groundhog 









 groundhogs

 groundhogs






WHO WILL SAVE THE WORLD?
THE MIGHTY GROUNDHOGS!
1972


  En 1972, un LP au titre interrogateur et attaché à un concept environnementaliste : Who Will Save The World ? La réponse est dans la question : The Mighty Groundhogs. Plus que jamais, Tony McPhee montre sa grande résolution à sillonner de nouveaux styles et horizons sonores inexplorés. Le trio, limité jusque là à l'équation gagnante basse, batterie, guitare et chant, incorpore, dorénavant, de manière brutale et un peu abusivement, des claviers et synthés (mellotron et harmonium notamment). L'écoute du disque nous amène à regretter que cet apport instrumental se fasse au détriment de la fantastique guitare de MCPhee, base même de l'aeuvre de Groundhogs. La guitare est toujours là, toujours belle, mordante, mais la prise de pouvoir du mellotron tend à adoucir le son d'ensemble. Cette sensation d'entrer dans un univers différent de celui auquel Split nous convie, est perceptible dès Earth Is Not Room Enough. (JeanClaude) 




1. Earth is not Room Enough 
2. Wages of Peace 
3. Body in Mind 
4. Music is the Food of Thought
5. Bog Roll Blues 
6. Death of the Sun 
7. Amazing Grace (Trad arr.Tony McPhee) 
8. The Grey Maze 






 groundhogs

groundhogs






HOGWASH
1972

Le sourire ornant le visage de Tony McPhee sur la pochette, traduit bien la satisfaction qui l'habite, après avoir enfilé, coup sur coup, trois magnifiques perles, Thank Christ For The Bomb, Split et Who Will Save The World (il ne faut pas pour autant négliger les précédents et probants Blues Obituary et Scratchin' The Surface).Le sous-estimé Hogwash n'a pas la prétention de remettre en cause cette sublime trilogie (et pourtant...), mais il a toujours été là, dans l'ombre, à attendre qu'on veuille bien lui accorder une petite parcelle de gloire. 




1. I Love You Miss Ogyny 
2. You Had a Lesson
3. The Ringmaster
4. 3744 James Road 
5. Sad Is The Hunter
6. S'One Song
7. Earth Shanty 
8. Mr. Hooker, Sir John








 groundhogs

 groundhogs






SOLID 
1974

McPhee pousse le bouchon un peu trop loin dans sa quête expérimentale, devient trop aventureux et nous fait lâcher prise en route. Album varié sur lequel le synthé fait un retour en force, Solid nous perd dans les méandres que trace son guitariste, qui a toute latitude pour entraîner l'auditeur là où il le désire, soutenu qu'il est par une rythmique exceptionnellement disponible pour son expérimentation. McPhee ne s'en prive pas et parfois, c'est un peu trop chargé, trop progressif, voire décousu. (Jean Claude)




1. Light My Light
2. Free From All Alarm
3. Sins of the Father
4. Sad Go Round
5. Corn Cob
6. Plea Sing, Plea Song
7. Snow Storm
8. Joker's Grave








 groundhogs

 groundhogs






CROSSCUT SAW
1976

En 1974, Tony McPhee, en proie à des problèmes personnels, dissout le trio l'espace de quelques mois. Revigoré, il reforme une nouvelle mouture de Groundhogs. La formation qui va travailler sur les deux derniers LP de l'ère 70, Crosscut Saw et Black Diamond (publiés en 1976), s'élargit à quatre unités. La rythmique remplacée (Martin Kent prend la basse à la place de Cruickshank et Mike Cook la batterie) et avec McPhee, en guise de seul membre d'origine (guitare, synthés, chant), le nouveau line-up est complété par un second guitariste, Dave Wellbelove. Ce quatuor n'arrivera jamais à la cheville du trio McPhee/Cruickshank/Pustelnik, comme peut en attester, dans un premier temps, Crosscut Saw, un LP pas franchement mauvais, mais disposant de pistes un peu faiblardes et ne permettant pas aux nouveaux arrivants de s'exprimer complètement. Il en résulte l'impression que Groundhogs joue en retenue, au frein à main, manque même d'inspiration. (Jean Claude)


1 Crosscut Saw 
2 Promiscuity
3 Boogie Withus 
4 Fulfilment 
5 Live a Little Lady
6 Three Way Split
7 Mean Mistreater
8 Eleventh Hour 





 groundhogs

 groundhogs
/





BLACK DIAMOND
1976



L'album "Black Diamond" est un peu plus à vocation commerciale et une fois de plus très différent de tout ce qui avait été fait avant lui. 
Globalement, c'est un pas vers le bas depuis la période classique vraiment McPhee.
Avec les accords initiaux de "Body Talk" sur "Black Diamond", cette collection  avec des airs Pop / Rock de Tony McPhee est une affaire décidément bien différente des Groundhogs du début des années 70. On est bien loin du "Blues Obituary" de 1969 (Rock6070)





1 Body Talk 
2 Fantasy Partner 
3 Live Right
4 Country Blues
5 Your Love Keeps Me Alive
6 Friendzy
7 Pastoral Future 
8 Black Diamond





 groundhogs

 groundhogs







RAZOR'S EDGE
1985

En 1985, Tony McPhee reforme, après une longue absence, ses Groundhogs en trio avec le bassiste chanteur Alan Fish et le batteur Mick Mirton. Alan Fish avait fait partie du groupe Terraplane avec Tony McPhee en 1977.
Ils enregistrent l'album "Razor's Edge" qui sort en Mai de cette année-là. 
"Razor's Edge" sonne comme si l'album avait été fait 'live in the studio', quelque part juste au-dessus de la qualité de demo. 

Il rappelle un peu ce que Rory Gallagher avait fait pendant la même période avec son album "Jinx", c'est à dire du Blues Rock avec beaucoup de Hard Rock à la sauce années 80. (Rock6070)




1 Razors Edge
2 I Confess
3 Born to Be With You
4 One More Chance
5 The Protector 
6 Superseded
7 Moving Fast Standing Still
8 I Want You to Love Me 









 groundhogs

 GROUNDHOGS








BACK AGAINST THE WALL
1987

Si vous aimez le Blues et le Rock, vous ne serez pas déçu. 
Il est fortement enraciné dans le Blues et le Rock traditionnel, mais il atteint un niveau d'originalité hors du commun. 

Les chansons sont de belle facture joué avec style par un maître guitariste de Rock / Blues
"Waiting in Shadows" semble fait pour être un classique du Rock comme, par exemple, "Jumpin 'Jack Flash". 
Le break de guitare sur "Ain't No Slayer" apporte une attention immédiate à la chanson qui, elle aussi, mériterait d'être classique.
Les paroles sont bien au-dessus du sentiment exprimé par la majorité des artistes rock. 

McPhee est un homme qui utilise sa musique pour essayer de vraiment toucher les âmes de son public et il réussit au delà de toute espèrance. 





1 Back Against the Wall 
2 No to Submission 
3 Blue Boar Blues
4 Waiting in the Shadows 
5 Ain't No Slaver
6 Stick to Your Guns
7 In the Meantime
8 54146 







 GROUNDHOGS
/





HOGS IN WOLF'S CLOTHING
1998

Pendant l'année 1997, The Groundhogs enregistre encore un nouvel album, "Hogs in Wolf's Clothing", qui est un 'tribute to blues legend Howlin' Wolf'. 
C'est leur premier album en dix ans et celui-ci comporte quinze morceaux dont "Smokestack Lightnin'", "Baby, How Long" et "Commit A Crime". 
Ce nouveau disque, sorti en Janvier 1998, est, en quelque sorte, un retour aux sources...avec le line up original du groupe, c'est à dire Tony McPhee, à la guitare et au chant, bien sûr, Pete Cruickshank, à la basse, Steve Rye, à l'harmonica, et Ken Pustelnik et Clive Brooks, à la batterie.
Un Must!



1 Smokestack Lightnin' 
2 Baby,How Long 
3 Commit A Crime 
4 Forty Four 
5 No Place To Go 
6 Ain't Superstitious 
7 Evil 
8 So Glad
9 My Life
10 Sittin' On Top Of The World 
11 Shake For Me
12 Wang Dang Doodle 
13 How Many More Years 
14 Nature
15 Down In The Bottom





 groundhogs

 groundhogs







MUDDY WATERS SONGBOOK
1999



En Avril 1999, le groupe sort un mouveau tribute pour un Bluesman intitulé "The Muddy Waters Song Book".
Rien de très original, mais simplement un hommage appuyé à Muddy Waters...
Depuis sont sortis quelques autres albums live qui sont des bons disques, mais sans plus!




1. Stuff You Gotta Watch 
2. She's Alright
3. I've Got a Rich Man's Woman
4. Can't Call Her Sugar
5. Forty Days and Forty Nights 
6. Mean Ole Frisco 
7. I'm Ready 
8. Young Fashioned Ways
9. Hoochie Coochie Man
10. I Feel So Good 
11. Mean Red Spider
12. Tiger in Your Tank 
13. Mannish Boy 
14. Got My Mojo Workin' 
15. Country Blues 






groundhogs

 GROUNDHOGS







En 2003, Tony McPhee et le manager original du groupe Roy Fisher mettent sur pied pour une courte durée (18 mois) "le line-up original" pour fêter les 40 ans du groupe. The Groundhogs s'est dissous à nouveau en 2004 et Tony s'est alors concentré pendant un court moment sur un duo acoustique avec Joanna Deacon qui faisait une grande tournée en 2004 avec Edgar Winter et Alvin Lee et un album de blues acoustique "Blues at Ten", laissant Cruickshank et Pustelnik continuer, par la suite pour former 'The Groundhogs Rhythm Section' avec des frontmen invités (ces derniers temps, Eddie Martin) 
Tony met à nouveau en place un nouveau line up en 2007, avec le bassiste de longue date des Groundhogs Dave Anderson et le batteurMarco Anderson (aucun lien de parenté). 
Ce trio tourne en Angleterre en 2008 avec Focus et Martin Turner's Wishbone Ash. 
Le line up le plus récent de The Groundhogs date de 2009 et il comprend Tony McPhee, Dave Anderson et le batteur à long terme Mick Jones
Leur dernière recrue pour la section rythmique, Bob Bowles a rejoint en Mars 2010 et le groupe continue sans cesse de tourner!


Cette chronique a  pour références les blogs suivants:

Rock 6070 fr.

Progarchves

Headheritage









1 commentaire:

  1. Cara, seu Blog é muito legal. Gosto desse jeito de expor os álbuns com uma resenha logo acima, enriquece ainda mais a discografia das bandas. E me da maior prazer em baixa-los. Grato por disponibilizar estras maravilhas sonoras! Long live Rock 'n' Roll & Vida longa ao seu Blog.

    RépondreSupprimer