16 décembre 2016

MANFRED MANN'S EARTH BAND














MANFRED MANN'S EARTH BAND COLLECTION
1972 - 1979
U.K.




MUSICIENS :

 Manfred Mann - organ, synthesizer, vocals 
- Colin Pattenden - bass 
- Mick Rogers - lead vocals, guitar 
- Chris Slade - drums
- Dave Flett - lead guitar 
- Chris Hamlet Thompson - lead vocals, guitar
- Pat King - bass, backing vocals 
- Geoff Britton - drums, Alto sax 
 Steve Waller - guitar, vocals 


DISCOGRAPHIE :

Manfred Mann's Earth Band 1972
Glorified Magnified 1972 
Messin 1973 
Solar Fire 1973 
The Good Earth 1974 
Nightingales and Bombers 1975 
The Roaring Silence 1976 
Wired, Recorded Live in Boston 1977 
Watch 1978 
Angel Station 1979 
2006 2004 



Manfred Mann's Earth Band est un groupe de rock britannique formé par le claviériste sud-africain Manfred Mann. Le groupe a eu de grands succès notamment avec des morceaux de Bruce Springsteen « Blinded By The Light » et « Spirit In The Night ». Il s'est formé en 1971 et malgré des disputes à la fin des années 1980 et début 1990, le groupe continue de donner des concerts.
Comparé à Manfred Mann, le groupe prend une direction différente du format 3 minutes pop et sage pour s'orienter vers une combinaison de rock progressif et de mélodies imparables.
Nous sommes en plein dans les années 1970 et les thèmes de l'espace, de l'écologie seront des thèmes désormais récurrents.
La chanson Blinded by the light a été numéro 1 aux USA mais n'avait pas eu de succès par son auteur Bruce Springsteen, celui-ci a vivement critiqué cette reprise pour différentes raisons. C'était une ballade et c'est devenu une chanson rock, les paroles ont été modifiées peut-être à cause d'une incompréhension1.














MANFRED MANN'S EARTH BAND
1972


En Janvier 1972, apparait enfin leur premier véritable album "Manfred Mann's Earth Band" sans grand succès .
Cet album contient de nouvelles versions des deux simples précédents, un titre de Dr. John "Jump Sturdy" et un nouveau simple "California Coastline" sans plus de succès.
L'album n'est pas mauvais du tout, mais il n'est pas vraiment représentatif de ce que le groupe montre sur scène.
Le Manfred Mann's Earth Band repart alors en tournée avec des têtes d'affiche comme Free ou Deep Purple.






1. California Coastline
2. Captain Bobby Stout
3. Sloth 
4. Living without you 
5. Tribute 
6. Please Mrs. Henry
7. Jump sturdy
8. Prayer
9. Part time man 
10. I'm up and I'm leaving

 bonus tracks (singles mono versions):

11. Living Without You
12. California Coastline 
13. Mrs Henry



 manfred








GLORIFIED MAGNIFIED
1972


Leur deuxième album "Glorified Magnified" sorti en Septembre 1972 est bien supérieur au précédent, mais ne décolle pas dans les Charts.
Pourtant, il y a quelques bons morceaux comme "Meat" (signé par Mann), une nouvelle version du titre du Chapter Three "One Way Glass" et aussi le sacro-saint titre de Bob Dylan (comme dans chacun des albums du groupe de cette période-là), "It's All Over Now Baby Blue".




1. Meat
2. Look around 
3. One way glass
4. I'm gonna have you all
5. Down home
6. Our friend George 
7. Ashes 
8. Wind 
9. It's all over baby blue 
10. Glorified Magnified
11. Meat (Single Version) 
12. It's All Over Now Baby Blue (Single Version) 






 manfred




 manfred





MESSIN'
1973


Troisième album du groupe, "Messin' " propose une première évolution de la musique de Manfred Mann's Earth Band, se révélant comme le chaînon manquant entre les débuts du groupe marqués par une tonalité très blues-rock et sa période dorée à suivre, cette dernière portée par des éléments plus progressifs.



1. Messin' 
2. Buddah 
3. Cloudy eyes
4. Get your rocks off 
5. Sadjoy 
6. Black and blue 
7. Mardi Gras day
8. Pretty Good
9. Cloudy Eyes 









 manfred




SOLAR FIRE
1973

Si les ambitions progressives du groupe commençaient à poindre le bout de leur nez sur "Messin'", ce nouvel opus de 37 minutes se pare résolument de ces atours en vogue dans cette année 1974. Et quelle plus belle illustration pour débuter les hostilités que ce 'Father of Day, Father of Night', reprise d'un morceau de 90 secondes de Bob Dylan  et étendu à près de 10 minutes ! Cette première grande fresque mid-tempo débutée par des choeurs féminins éthérés est littéralement portée par les claviers de Manfred Mann, offrant de surcroît quelques soli de guitare très mélodieux et des passages instrumentaux aux arpèges chromatiques rappelant l'Ange d'"Au-Delà du Délire" (paru en cette même année, un hasard ?).





1. Father Of Day, Father Of Night 
2. In The Beginning, Darkness 
3. Pluto The Dog
4. Solar Fire 
5. Saturn, Lord Of The Ring / Mercury, The Winged Messenger
6. Joybringer
7. Earth, The Circle 

 Bonus Tracks

8. Joybringer 
9. Father Of Day, Father Of Night

Irene Chanter – backing vocals
Doreen Chanter – backing vocals
Grove Singers – backing vocals
Paul Rutherford - trombone
Peter Miles - additional percussion on "In the Beginning, Darkness"








 manfred




 solar fire





THE GOOD EARTH
1974

Succéder au sublime "Solar Fire" n'est pas chose aisée... et pourquoi pas en proposant de devenir propriétaire d'un bout de terre perdue au Pays de Galles ?"
Devenir propriétaire d'un (petit) coin perdu du Pays de Galles en achetant un album ? Voilà l'offre pour le moins originale que Manfred Mann's Earth Band proposait lors de la publication de "The Good Earth" en 1974, le dos de la pochette étant rien moins qu'un véritable titre de propriété d'un terrain acquis par le groupe et mis en découpe pour les heureux acheteurs du disque !
Au-delà de l'anecdote qui valut d'ailleurs une belle publicité au groupe, ce cinquième album studio, empli de considérations écologiques, avait la redoutable tâche de succéder au sublime "Solar Fire". Et pour cela, le groupe va continuer de déployer ses recettes progressives, faisant la part belle à de longues minutes instrumentales.





 Give Me The good Earth 
2. Launching Place
3. I'll Be Gone 
4. Earth Hymn  
5. Sky High
6. Be Not Too Hard
7. Earth Hymn Part 2 

 Bonus Tracks

8. I'll Be Gone #2
9. Earth Hymn 2A 
10. Be Not Too Hard (Single version)








 manfred






 manfred





NIGHTINGALES & BOMBERS
1975


En Aout 1975, l'Earth Band sort un nouvel album "Nightingales And Bombers"  qui contient la reprise de Springsteen, "Spirits In The Night" qui sort en simple sans grand succès.
"Nightingales and Bombers" 1975 doit son titre à l'enregistrement d'un rossignol chantant pendant que des bombardiers passent au dessus, une nuit dans le jardin d'un ornithologue naturaliste de la Seconde Guerre mondiale, et l'enregistrement resta cèlèbre en Angleterre et est incorporé sur le titre "As Above So Below". Sur cet album on trouve aussi le titre de Joan Armatrading "Visionary Mountains", et sur la version Américaine de l'album figure un autre titre de Dylan "Quit Your Low Down Ways".
Une fois l'album terminé, Mick Rogers quitte la formation afin de former son propre groupe Eclipse en Australie. Malgré cela, il reste en bons termes avec Mann, participant encore à bon nombres de sessions de l'Earth Band, et réintégre même le groupe en 1985.




1. Spirit in the night
2. Countdown 
3. Time is right
4. Crossfade
5. Visionary mountains
6. Quit your low down ways 
7. Nightingales and bombers 
8. Fat Nelly 
9. As above so below (live) 
Total Time: 41:10

Bonus Tracks

9. Quit Your Low Down Ways 
10. Spirits In The Night


- David Boswell-Brown - cello 
- Doreen Chanter - backing vocals 
- Graham Elliott - cello 
- Ruby James - backing vocals 
- David Millman- viola 
- Martha Smith - backing vocals 
- Chris Warren-Green - violin 
- Nigel Warren-Green - cello





 manfred




 manfred






THE ROARING SILENCE
1976


C’est par The Roaring Silence que le Manfred Mann’s Earth Band accéda enfin à une reconnaissance internationale. Ce n’est pas que ce huitième album soit vraiment meilleur que les précédents et peut-être même est-il légèrement moins bon que Messin’ ou que Solar Fire, mais il contient un hit, un vrai : une transposition imaginative d’une composition de Bruce Springsteen intitulée Blinded By The Ligh
Toutefois, l’album ne se résume pas à ce titre porteur dont le succès doit autant à la mélodie accrocheuse de Springsteen qu’à l’arrangement original du MMEB. Chris Thompson s’avère un chanteur à la voix puissante, parfois un peu rauque et bluesy, qui s’investit vraiment dans ses interprétations. Il fait évidemment merveille dans les titres les plus classiques comme la ballade Questions ou Singin’ The Dolphin Through, une composition de Mike Heron du Incredible String Band qui bénéficie par ailleurs d’un agréable solo de saxophone soufflé par Barbara Thompson. Manfred Mann lui-même se réserve quelques beaux solos de Moog (This Side Of Paradise et la jam session live de Waiter There’s A Yawn In My Ear) dans son style aisément reconnaissable 





1. Blinded by the light 
2. Singing the dolphin through
3. Waiter, there's a yawn in my ear
4. The road to Babylon
5. This side of Paradise 
6. Starbird
7. Questions

Bonus Tracks

8. Spirits In The Night (single version with Chris Thompson) 
9. Blinded By The Light (single version)


- Doreen Chanter - backing vocals 
- Irene Chanter - backing vocals 
- David Culpan - recorders 
- Suzanne Lynch - backing vocals 
- David Millman - strings 
- Mick Rogers - backing vocals 
- Tony Rowell - recorders 
- Barbara Thompson - sax solo 
- Derek Wadsworth - horn arrangements 
- Margaret Wood - recorders 

CHOIR: 
Gillian Ainscow - Stan Bailey - Marilyn Bennett - Janet Bunting - Peter Cudmore - Hilary Farmborough - Laurence Holden - Graham Jenkins -Philip Keywood - Jacqueline Nicholls - Jeremy Paynton-Jones - Chris Sennett










 manfred




 manfred





WATCH
1978


« Watch » est enregistré en 1977 au Work House studio de Londres, le propre studio de Manfred Mann. Le groupe y a donc ses repaires. Si ce studio londonien sert de base à Manfred Mann, l’endroit est assez prisé. Ian Drury vient d’y enregistrer « New Boots And Panties ». En 1977, on est au début des vagues New Wave et Post Punk qui vont déferler dans toute l’Europe. Les tendances Rock Prog font de moins en moins recette auprès des nouvelles radios qui poussent comme des champignons. Les grands groupes de Rock Prog doivent faire face à ces changements de mode souvent en simplifiant leur répertoire, en incorporant des mélodies moins longues et plus accrocheuses, en clair en rendant leur répertoire plus accessible.
« Watch » sort dans les bacs en février 1978, à peu près à la même époque que « Gone To Earth » de BARCLAY JAMES HARVEST, « The Grand Illusion » de STYX, « Encore » de TANGERINE DREAM ou de « Rockpommel’s Land » de Grobschnitt. A l’instar d’ALAN PARSONS PROJECT, BARCLAY JAMES HARVEST, ELECTRIC LIGHT ORCHESTRA ou de STYX, MANFRED MANN’S EARTH BAND va enregistrer avec ce nouvel opus un répertoire très “friendly-radio”, pour résumer un mélange de Rock Prog Pop plus commercial.





1. Circles 
2. Drowning on dry land / Fish soup 
3. Chicago institute 
4. California
5. Davy's on the road again 
6. Martha's madman
7. Quinn the Eskimo (The mighty Quinn) 

 Bonus Tracks

8. California
9. Davy's On The Road Again
10. Bouillabaisse
11. The Mighty Quinn





 manfred




 manfred




ANGEL STATION
1979



"Angel Station", sorti en 1979 ne fait pas l'unanimité chez les critiques. Pourtant, une nouvelle reprise de Dylan est encore un succès et "You Angel You" marie la puissance de la chanson de Dylan avec l'extraordinaire talent en tant qu'arrangeur et orchestrateur de Mann.
Passé pratiquement inaperçu par la plupart des critiques à l'époque, "Angel Station" est pourtant un album tout à fait unique dans sa conception en disposant d'un théme de six notes descendant sur la plupart des chansons de l'album, habilement tissé dans le contexte de chaque chanson d'une façon différente. 
Flett quitte le groupe juste avant "Angel Station" et il est remplacé par Steve Waller, qui partage les fonctions de chanteur avec Thompson qui avait également l'intention de poursuivre une carrière solo.





1. Don't kill it Carol 
2. You angel you
3. Hollywood town 
4. "Belle" of the Earth  
5. Platform end
6. Angelz at my gate 
7. You are - I am
8. Waiting for the rain 
9. Resurrection

Bonus Tracks

10. Don't Kill It Carol
11. You Angel You 

- Dyane Birch - backing vocals 
- Anthony Moore - guitar, synthesizer, sequencer 
- Jimmy O'Neill - rhythm guitar






 manfred




 manfred










Fin des années 70 et au début des années 80, Mann est devenu très actif dans le mouvement anti-apartheid internationale et il a, par contrecoup, été interdit d'entrer en Afrique du Sud, son pays d'origine. 

 Dans les années 80 le groupe  montre une évolution vers une approche plus électronique, et produit plusieurs morceaux qui ont été des Hits au Royaume-Uni.

Le Manfred Mann's Earth Band a continué d'enregistrer jusqu'à ce jour, reprenant des titres d'artistes aussi variés que Police "Demolition Man" et aussi  "Redemption Song", de Bob Marley ainsi que Paul Weller, Robert Cray, Del Amitri, ou encore Lovin 'Spoonful. 




Cette Chronique a été faite avec pour référence les Blogs suivants:

Rock 6070 fr.
Rock-Prog fr.
MusicWaves fr.
Robert Christgau
Progarchives
StarlingRinet








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire